Eglise Baptiste du Centre 4 rue Léon Bourgeois. Perpignan

Elie et les cinquante hommes

5eme message de la série sur les miracles d’Elie…

Elie et les cinquante hommes

 2 Rois 1

Avec le regard d’un homme du 21eme siècle, on peut trouver cette histoire très choquante ! Parce que finalement aujourd’hui le péché n’est plus quelque chose de très grave. Tout est excusable aujourd’hui. L’abolition de la peine de mort témoigne dans ce sens. On ne veut plus juger l’homme pour le mal, pour le péché. Tout s’explique avec la psychologie, avec le passé, avec les influences extérieures. L’homme est bon et ce serait la société qui le corrompt. Alors il ne faut pas être dur avec le pécheur. Il ne faut pas le juger. Il ne faut pas le condamner…

Cette pensée est très actuelle. Alors tout ce qui a la couleur d’un jugement sévère est quelque chose que l’homme d’aujourd’hui rejette !!! Et c’est précisément le sujet de cette histoire. Il s’agît d’un jugement de Dieu.

Nous ne comprenons pas toujours que le péché mérite et a pour conséquence la mort. Dieu a dit à Adam, « Si tu manges du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu mourras… »  Autrement dit, ton péché entraînera ta mort. Tu perdras la vie.

Après cela, Adam était devant un choix. Le choix d’obéir ou de désobéir… Le choix de vivre, ou le choix de mourir…

Et cette vérité est traverse tous les âges. Tant qu’il y aura les cieux et la terre, et des hommes pécheurs pour vivre sur la terre, ils seront tous devant ce choix. Dieu dit à tous : « J‘ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité… »

Et il ne faut pas dire que ces hommes dans ce passage de la Bible étaient de pauvres hommes qui n’avaient pas le choix. Que c’était injuste ! Dieu est JUSTE d’une manière intrinsèque ! Il est profondément juste. Et le jugement décrit dans ce passage était juste… Il était certes sévère, mais il était juste.

Et notre texte d’aujourd’hui nous parle du CHOIX ! C’est un texte qui nous dit que nous avons le CHOIX, et qu’il nous faut choisir !!! Nous ne sommes pas des robots programmés pour agir toujours de la même manière, mais nous sommes des êtres humains avec la capacité propre de choisir. Et Dieu nous demande d’user de cette capacité.

Elie représente ici la personne de Dieu. Elie était le prophète de Dieu, ayant l’onction de Dieu, la puissance de Dieu, les paroles de Dieu !!! Il est clair donc qu’Elie représente Dieu lui-même. Et personne en Israël ne pouvait ignorer qui était Elie. On peut à la rigueur penser que les miracles qu’Elie fit chez la veuve de Sarepta sont restés inconnus du peuple d’Israël. Mais personne, vraiment personne, n’ignorait ce qu’Elie avait fait sur le mont du Carmel. Tout le peuple était présent lorsqu’Elie fit descendre le feu du ciel. Et tout le peuple vit comment Elie tua les 450 prophètes de Baal !!! Cette histoire avait dû marquer les esprits. Et il ne faut pas oublier que le peuple avait alors dit : « C’est l’Eternel qui est Dieu, c’est l’Eternel qui est Dieu !!! »  Cela semblait très clair pour eux… Un tel fait authentifier le ministère d’Elie. Sans compter par la suite la prière d’Elie qui fit tomber la pluie après 3 ans ½ de sécheresse… Là encore, cela s’est su… Elie était LE prophète de Dieu, il représentait Dieu sur la terre.

Mais Elie est maintenant âgé, Achab décède, il se couche avec ses pères. Et Achazia son fils, règne à sa place. Qui était Achazia ?

C’est la fin du premier livre des rois qui nous le décrit :

1 Rois 22.52-54 « Achazia, fils d’Achab, régna sur Israël à Samarie, la dix-septième année de Josaphat, roi de Juda. Il régna deux ans sur Israël. Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, et il marcha dans la voie de son père et dans la voie de sa mère, et dans la voie de Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël. Il servit Baal et se prosterna devant lui, et il irrita l’Eternel, le Dieu d’Israël, comme avait fait son père. »

Voilà notre homme. Achazia n’a pas fait le bon choix. Il a décidé de suivre la voix de son père et de sa mère… Et il faut bien se dire que les enfants doivent aussi exercer leur choix. Il est certains que des enfants reçoivent l’influence de leurs parents. Mais cela n’empêche pas un jour de s’autodéterminer soi-même. Lorsque l’enfant grandit, il doit à un moment faire ses propres choix. Et il peut suivre le chemin qu’à tracer ses parents, ou prendre un autre chemin.

Par exemple, dans l’histoire des rois, il y a Manassée, un très mauvais roi. Son fils, Amon, l’a suivi dans son péché et ses abominations. Puis le fils d’Amon est nommé sur le trône. Il a huit ans, il s’appelle Josias !!! Et Josias va être l’un des meilleurs rois d’Israël. Josias va être un roi intègre, pur, saint. Il va tout faire pour éliminer les faux dieux et rétablir une adoration sincère de l’Eternel…  On voit donc ici un jeune homme qui va sortir du rang. Il avait le choix ! Et il va s’autodéterminer lui-même, et faire le choix de vivre pour Dieu.

Achazia avait aussi le choix !

Et Achazia va faire le choix de suivre son père Achab et sa mère Jézabel ! Il est rare dans la Bible qu’il soit mentionné qu’un fils suive sa mère ! Mais c’est ce qui est dit d’Achazia fils de Jézabel !!!

Le résultat de son choix, c’est qu’Achazia n’a aucune crainte et aucun désir d’aimer l’Eternel. Lorsqu’il tombe du treillis de sa chambre haute, il se blesse. Et là, son réflexe n’est pas de consulter l’Eternel, mais d’aller consulter Baal-Zebub, dieu d’Ekron !

Baal n’avait plus de prêtres pour le représenter puisqu’Elie les avait tous tuer. Mais Baal n’était qu’un des dieux de la région. En voici un autre Baal-Zebub !!!

Qui était ce faux dieu ?

Il s’agissait du dieu des mouches ! Très sympathique !!!! Lorsqu’on lit le nouveau testament, les pharisiens vont en parler. Ils vont dire que Jésus chassait les démons par Béelzébul, prince des démons !!! Jésus va leur répondre : « Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même ; comment donc son royaume subsistera-t-il ? »  La réponse est logique. Le diable et les démons sont ensemble. Pourquoi se chasserait-il l’un l’autre ?

Mais Jésus attribue donc Béelzébul à Satan lui-même. Et derrière ce faux dieu, il n’y avait rien d’autre que le diable.

Achazia envoie donc des messagers pour aller consulter le diable !!!

C’est alors que Dieu envoie Elie pour l’arrêter.

2 Rois 1.3-4 « Mais l’ange de l’Eternel dit à Elie, le Thischbite : Lève-toi, monte à la rencontre des messagers du roi de Samarie, et dis-leur : Est-ce parce qu’il n’y a point de Dieu en Israël que vous allez consulter Baal-Zebub, dieu d’Ekron ? C’est pourquoi ainsi parle l’Eternel : Tu ne descendras pas du lit sur lequel tu es monté, car tu mourras. Et Elie s’en alla. »

Achazia était en train de faire quelque chose de complètement insensé ! Il connaissait bien Elie le Thischbite ! Lorsqu’on va lui décrire comme un homme vêtu de poil et ayant une ceinture de cuir autour des reins, immédiatement, V8, Achazia dit : C’est Elie, le Thischbite ! »  Il le connaissait bien. Mais pourtant il ne va pas chercher à le consulter. Il ne se tourne pas vers l’Eternel, mais il se tourne vers le diable…

Combien aujourd’hui disent être chrétiens mais vont aller consulter des cartomanciennes, des voyantes, se faire tirer les cartes ou consulter les horoscopes ?  Mais faire cela, ce n’est rien d’autre que de consulter le diable…

Si l’on veut consulter Dieu, la Bible dit ce qu’il faut faire. Il suffit de prier, de prier sincèrement Dieu le Père, au nom de son Fils Jésus-Christ ! Mais l’homme a toujours le choix, et il faut qu’il fasse ses propres choix.

Alors Achazia piqué dans son orgueil, va décider de donner une leçon à Elie.

V9-10 « Il envoya vers lui un chef de cinquante avec ses cinquante hommes. Ce chef monta auprès d’Elie, qui était assis sur le sommet de la montage, et il lui dit : Homme de Dieu, le roi a dit : Descends ! Elie répondit au chef de cinquante : Si je suis un homme de Dieu, que le feu descende du ciel et te consume, toi et tes cinquante hommes ! Et le feu descendit du ciel et le consuma, lui et ses cinquante hommes.»

La charnière et l’expression clef de ce passage, c’est bien sûr « HOMME DE DIEU » (Ish Elohim) Les choses se seraient probablement passées autrement si le chef n’avait pas dit « Homme de Dieu » !!! Nous ne sommes pas coupables de ce que nous ignorons. Mais lorsque nous savons une chose, alors nous en sommes responsables. Et ce chef et ses cinquante hommes connaissaient Elie et le Dieu d’Elie.  Et leur malheur, c’est de n’avoir pas considérer Dieu et  Elie avec tout l’égard et toute la crainte qui leur était dû !!!

Achazia donne un ordre à Dieu !!! Et le chef communique cet ordre avec force d’autorité !! Descends !

Et finalement, la réponse d’Elie signifie : Tu te juges toi-même par tes paroles… Tu sais que je suis un homme de Dieu… tu sais que Dieu est vrai… et tu suis aveuglément le roi Achazia ! Alors Si je suis un homme de Dieu, que le feu descende du ciel et te consume…

On peut imaginer qu’une heure où deux passèrent, et ces soldats ne redescendent pas. Alors Achazia envoie un homme qui découvre ce qui s’est passé et le rapporte au roi.

V11 « Achazia envoya de nouveau vers lui un autre chef de cinquante avec ses cinquante hommes. Ce chef prit la parole et dit à Elie : Homme de Dieu, ainsi dit le roi : Hâte-toi de descendre ! »   On sent que le ton se durcit ! Cela veut dire : Dépêche-toi de descendre sinon ça va barder !!!

Mais c’est la même attitude. Ce chef a la même connaissance qu’Elie vient de Dieu, mais il a aussi le même mépris !!! Alors il subira le même sort…  Le feu descendit du ciel pour les consumer.

Mais il y a ce troisième chef qu’Achazia envoie qui vient nous crier aux oreilles : VOUS AVEZ LE CHOIX !!! Nous avons tous le choix, et il nous faut prendre les bonnes décisions. Faire les bons choix.

V13-14 « Achazia envoya de nouveau un troisième chef de cinquante avec ses cinquante hommes. Ce troisième chef de cinquante monta ; et à son arrivée, il fléchit les genoux devant Elie, et lui dit en suppliant : Homme de Dieu, que ma vie, je te prie, et que la vie de ces cinquante hommes, tes serviteurs, soient précieuse à tes yeux ! Voici, le feu est descendu du ciel et à consumé les deux premiers chefs de cinquante et leurs cinquante hommes ; mais maintenant, que ma vie soit précieuse à tes yeux ! »

Et là, c’est un changement complet d’attitude. Il n’y a ici pas d’arrogance, pas de mépris. Celui ne fronce pas les sourcils pour donner un ordre à Dieu ! Au contraire, tout manifeste le respect et la crainte de Dieu. Celui là n’emploie pas le titre d’HOMME DE DIEU, à la légère.

La première chose qu’il fait : Il fléchit les genoux devant Elie !!!

La deuxième chose qu’il fait : Il supplie Elie… de leur faire grâce…

La troisième chose, il se déclare avec ses cinquante hommes : Serviteurs d’Elie !

Et il y a bien évidemment ici une volonté de reconnaître le Dieu d’Elie. Cet homme a foi, il croit dans le Dieu d’Elie et il le craint. C’était pourtant un soldat d’Achazia !!! Mais c’est un gradé qui a choisi son camp… Achazia craint Béel-Zébub ! Tandis que ce chef de cinquante a choisi de craindre l’Eternel.

Et nous avons toujours le choix de suivre les influences autour de nous, de suivre le monde, de suivre nos pères, de suivre nos parents, de suivre notre conjoint, ou de suivre l’Eternel !!!

L’actualité en ce moment nous montre que l’homme doit faire ses choix. La Tunisie puis l’Egypte nous en ont donné la preuve ! Aujourd’hui, c’est marquant de voir en Lybie des pilotes de chasse refuser un ordre, et fuir juste que l’île de Malte pour demander l’asile !!! C’est touchant aussi de voir des ambassadeurs se désolidariser de leur gouvernement. Et on est toujours libre de suivre un fou au pouvoir, ou de le quitter…

Ce chef de cinquante ne voulait pas suivre Achazia le fou d’une manière aveugle. Achazia lui avait probablement donné l’ordre de faire usage de la force pour faire descendre Elie de sa montagne. Il devait être excéder par sa résistance. Mais ce chef décida d’agir différemment. Il s’est approché d’Elie et du Dieu d’Elie avec crainte, respect, et humilité.

Nous subissons tous des influences de l’extérieur. On nous met la pression pour prendre certaines directions plutôt que d’autres. Mais c’est à nous de faire nos choix ! De nous autodéterminer par rapport à ce que Dieu veut.

Dans le livre des Actes, nous voyons que la première église à Jérusalem subit de fortes persécutions. On voulait les faire taire ! Il ne fallait pas qu’il continue à parler de Jésus comme cela à tout le monde. Il y avait trop de conversions. Trop de personnes devenaient disciples de Jésus-Christ !!! Alors les chefs religieux leur défendirent expressément d’enseigner au nom de Jésus-Christ !!!

« Pierre et les apôtres répondirent : Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes… »

Et nous avons toujours le choix ! Soit de suivre les influences et les pressions de l’incrédulité et du rejet de Dieu, ou de suivre le Seigneur et sa Parole !!!

Toute personne doit s’autodéterminer par rapport à Dieu.

Même dans un couple, chacun doit faire son propre choix. Et s’il est vrai qu’il y a un lien fort qu’il ne faut pas prendre à la légère entre l’époux et l’épouse, cela n’empêche pas de faire ses propres choix. Même si ce n’est pas le choix de notre conjoint !!!  Dans la loi de Moïse, il est écrit : Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou la femme qui repose sur ton sein, ou ton ami que tu aimes comme toi-même, t’incite secrètement en disant: Allons, et servons d’autres dieux! -des dieux que ni toi ni tes pères n’avez connus, d’entre les dieux des peuples qui vous entourent, près de toi ou loin de toi, d’une extrémité de la terre à l’autre- tu n’y consentiras pas, et tu ne l’écouteras pas…

Ce qui veut dire que dans une famille, et dans un couple, chacun devait faire ses propres choix. Même si le conjoint n’était pas d’accord.

Nous voyons à ce sujet une femme dans la Bible qui va se désolidariser de son mari pour faire le choix de Dieu.

Il s’agît d’Abigaïl, que la Bible appelle une femme de bon sens ! Cette femme était mariée à Nabal. Un jour David et ses hommes envoie quelqu’un vers Nabal pour lui demander de la nourriture. Mais Nabal va mépriser David !!!

1 Samuel 25:14 « Un des serviteurs de Nabal vint dire à Abigaïl, femme de Nabal: Voici, David a envoyé du désert des messagers pour saluer notre maître, qui les a rudoyés. 15  Et pourtant ces gens ont été très bons pour nous; ils ne nous ont fait aucun outrage, et rien ne nous a été enlevé, tout le temps que nous avons été avec eux lorsque nous étions dans les champs. 16  Ils nous ont nuit et jour servi de muraille, tout le temps que nous avons été avec eux, faisant paître les troupeaux. 17  Sache maintenant et vois ce que tu as à faire, car la perte de notre maître et de toute sa maison est résolue, et il est si méchant qu’on n’ose lui parler. 18  Abigaïl prit aussitôt deux cents pains, deux outres de vin, cinq pièces de bétail apprêtées, cinq mesures de grain rôti, cent masses de raisins secs, et deux cents de figues sèches. Elle les mit sur des ânes, 19  et elle dit à ses serviteurs: Passez devant moi, je vais vous suivre. Elle ne dit rien à Nabal, son mari. »

Et Abigaïl va sauver toute sa maison par sa générosité envers David ! Elle va couvrir son mari auprès de David, implorant son pardon. Abigaïl a fait le choix d’honorer le serviteur de l’Eternel au dépend de son mari. Et devant Dieu, chaque personne doit s’autodéterminer même si elle est sous le même toit de quelqu’un qui n’aime pas Dieu !!! Le choix de Dieu est un choix personnel qu’on ne peut enlever à personne !!!

Les deux premiers chefs de cinquante avaient clairement fait le choix d’Achazia !!! Ils n’ont pas regardé l’Eternel comme le vrai Dieu digne de respect et de crainte. Tandis que le dernier chef a fait le choix de Dieu !!! Et il s’est approché d’Elie avec une tout autre attitude…

 

Proverbes 29:25 « La crainte des hommes tend un piège, Mais celui qui se confie en l’Eternel est protégé. »  Et il faut se méfier de la crainte des hommes. Par peur, certaines personnes sont passées à côté du salut !!! Parce qu’il y avait réellement deux bords du temps de Jésus-Christ. Ceux qui croyaient en Lui, et qui le suivaient ouvertement. Et puis ceux qui ne voulaient surtout pas être associé avec Jésus.

On voit par exemple que Nicodème, dans un premier temps, va aller voir Jésus de nuit. En tant que chef juif, il savait que ça lui coûterait beaucoup que de faire le choix de Dieu !!! Mais il l’a fait. Il a fait son choix…  Il s’est déterminé pour Jésus ouvertement, même si l’ensemble des chefs religieux étaient contre.

La crainte des hommes tend un piège…

Nous ne devrions jamais craindre les hommes, mais craindre Dieu ! Le roi David est cité comme un exemple. Il était un vaillant roi, un homme spirituel, un soldat exemplaire. Pourtant la crainte des hommes va l’amener à faire vraiment quelque chose de bizarre pour un homme de cette carrure !!!

1 Samuel 21.10 «  David se leva et s’enfuit le même jour loin de Saül. Il arriva chez Akisch, roi de Gath.Les serviteurs d’Akisch lui dirent: N’est-ce pas là David, roi du pays? n’est-ce pas celui pour qui l’on chantait en dansant: Saül a frappé ses mille, -Et David ses dix mille? David prit à coeur ces paroles, et il eut une grande crainte d’Akisch, roi de Gath. Il se montra comme fou à leurs yeux, et fit devant eux des extravagances; il faisait des marques sur les battants des portes, et il laissait couler sa salive sur sa barbe. »

Voilà David se faisant passer pour un fou. Quelqu’un qui a perdu la raison…  Pourquoi ? Simplement parce qu’il a craint Akisch plutôt que de craindre Dieu. C’était sa méthode humaine d’essayer de s’en tirer !!!

La crainte des hommes tend un piège…   Jésus a dit : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne. »

Dieu ne veut pas que nous ayons peur des hommes. Il veut au contraire que nous nous déterminions pour LUI, sans crainte, sans peur, avec confiance.

Et nous pouvons être sûrs que NE PAS CHOISIR, C’EST CHOISIR ! Parfois on ne se prononce pas, on ne s’avance pas, on ne se détermine pas clairement. Un peu comme les cinquante hommes des deux premiers chefs. Ils ont suivi leur chef. Mais on ne sait pas ce qu’ils pensaient. Peut-être n’étaient-ils pas d’accord avec Achazia ? Peut-être que certains craignaient l’Eternel parmi eux ?  Mais qui peut le savoir parce qu’aucun n’est sorti du lot. Aucun n’a manifesté cette crainte. Ils étaient tous là bien présent pour prendre Elie de force et l’amener à Achazia. Le résultat, c’est qu’à ne pas choisir l’Eternel clairement, on se retrouve du mauvais côté…

Dieu veut que nous fassions les bons choix. Le choix de sa personne. Même si cela coûte. Même si nous vivons un rejet. Même si nous ne trouverons plus les mêmes faveurs. Même si le monde ne nous regardera plus de la même manière.

Parce que c’est le choix de la vie !!! Le sort du dernier chef de cinquante et de ses cinquante hommes sera complètement différent des premiers !!!

V15 « L’ange de l’Eternel dit à Elie : Descends avec lui, n’aie aucune crainte de lui. Elie se leva et descendit avec lui vers le roi. »

Ce chef de cinquante, en choisissant la crainte de l’Eternel, n’a rien perdu. Au contraire, il a tout gagné. Il a rempli sa mission auprès d’Achazia. Il a fait descendre Elie le Thischbite ! Et en choisissant Dieu, on est gagnant !

Abigaïl avait un mari qui était fou !!! Ca ne devait pas être marrant tous les jours d’être avec un fou sous le même toit. Un homme autoritaire et insensé ! Elle a fait le choix de Dieu. Le choix de la sagesse. Le choix d’honorer l’homme de Dieu. Et qu’est-il arrivé ?

Quand Nabal apprit ce qu’avait fait sa femme, il est dit que son cœur devint comme une pierre ! Dur et intraitable. Environ dix jours après, l’Eternel frappa Nabal, et il mourut.

Et c’est alors que David décida d’épouser sa veuve Abigaïl ! En faisant le choix de Dieu, Abigaïl a perdu un fou, et elle a trouvé un bomme bon et aimant Dieu !

Il faut dire quand même que ça ne se passe pas toujours comme cela.

On pourrait par exemple citer Etienne qui peut représenter les martyrs, et l’église martyre en général. Etienne a fait un choix ouvert pour Dieu. Et le résultat, c’est qu’il fut lapidé. Il mourut sous des pierres. Mais est-ce qu’Etienne a regretté de prendre position pour Jésus-Christ ?  Je ne crois pas. La Bible dit qu’après avoir vu le ciel ouvert, et Jésus se lever pour l’accueillir, Etienne s’endormit. Il est entré dans la gloire accueillit par le Fils de Dieu en personne. Quoi de plus beau ? De plus glorieux ?

Le Seigneur nous dit que si nous étions persécutés pour la justice, nous serions heureux !

Chacun doit faire un choix ! Chacun doit faire son choix !!!

Suis-je pour Dieu ? Est-ce que je fais le choix de Dieu ?

Deutéronome 30.19 « J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, 20  pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

Dieu a donné cet appel solennel à Israël, juste après lui avoir donné la loi. Et nous pouvons en faire une application à nos vies. Chacun doit faire ce choix personnel de croire, de placer sa confiance, de suivre Jésus-Christ… ou de se détourner, de désobéir !!!

C’est ce qui détermine notre vie ! Dieu dit : CHOISIS LA VIE, AFIN QUE TU VIVES…